CORONAVIRUS – Les auteurs et compositeurs solidaires avec plus de 60.000 commerçants

avril 21, 2020

Les commerces qui ont dû fermer leurs portes suite aux mesures liées au coronavirus pourront compter sur une contribution de solidarité offerte par les auteurs, compositeurs et éditeurs. La Sabam et UCM et Unizo, les fédérations des indépendants et des PME, ont convenu d’une contribution correspondant à une réduction d’un mois de droits d’auteur sur la facture Unisono. Pareille action avait déjà été annoncée précédemment en faveur de l’horeca.

Tant les établissements commerciaux contraints de fermer leurs portes suite aux mesures du gouvernement que les magasins ayant eux-mêmes décidé de fermer boutique, comme par exemple les chocolatiers, peuvent solliciter cette contribution. Au total, plus de 60.000 commerces peuvent en bénéficier. Le montant total sera financé par les droits revenant aux auteurs, compositeurs et éditeurs.  

Votre commerce est fermé suite aux mesures prises par le gouvernement ? Vous pouvez dans ce cas demander cette contribution de solidarité à partir du 4 mai de façon rapide et simple via le site web d’Unisono. La remise sera déduite de la facture annuelle ou remboursée via une note de crédit.

Carine Libert, CEO de la Sabam: « Nous ne pouvons pas nous voiler la face : l’impact économique des mesures prises par les autorités est considérable pour le secteur culturel et en particulier pour le revenu de nos auteurs, compositeurs et éditeurs. Après la fermeture obligatoire des établissements horeca et commerciaux ainsi que l’interdiction d’organiser des événements, le gouvernement vient de décider d’annuler l’ensemble des festivals d’été. Les auteurs perdent ainsi une grande partie de leurs moyens de subsistance. Certes, une partie des droits d’auteur pourront être récupérés via le Fonds d’urgence, mais il sera nécessaire de prendre aussi des mesures de relance pour soutenir le secteur culturel et nos auteurs. »

Arnaud Deplae, secrétaire général de UCM : « Nous sommes reconnaissants à l’égard des auteurs, compositeurs et éditeurs de la Sabam pour cette intervention solidaire en faveur des secteurs touchés. L’horeca, le commerce de détail et la culture sont des secteurs en difficulté pour lesquels toute aide est bonne à prendre. Nous continuons de négocier avec d’autres parties afin de trouver des solutions pour nos entrepreneurs. »

Danny Van Assche, administrateur délégué d’Unizo : « Après le report de paiement déjà consenti par Unisono pour les factures impayées, nous sommes heureux d’avoir pu maintenant conclure cet accord avec la Sabam. Aujourd’hui, chaque euro compte pour nos entrepreneurs. »